top of page

RÉPARER OU COMPENSER ?

Dernière mise à jour : 30 mars 2023



COMMENT TRACER LA VOIE QUI PERMETTRA DE RÉTABLIR LES CONDITIONS DE VIE FAVORABLES AUX DESCENDANTS DES VICTIMES DE LA TRAITE NÉGRIÈRE ET DE L'ESCLAVAGE ?



! Impossible !

...Pour Aimé Césaire...



RÉPARER

"Remettre en bon état (ce qui a été endommagé, ce qui s'est détérioré).

Raccommoder.

Faire disparaître (les dégâts causés à...)"


Ou COMPENSER ?

"Équilibrer (un effet par un autre) , contrebalancer, corriger..."



# LOI TAUBIRA #


Article 1

La République française reconnaît que la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l'océan Indien d'une part, et l'esclavage d'autre part, perpétrés à partir du xvème siècle, aux Amériques et aux Caraïbes, dans l'océan Indien et en Europe contre les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes constituent un crime contre l'humanité


Article 2

Les programmes scolaires et les programmes de recherche en histoire et en sciences humaines accorderont à la traite négrière et à l'esclavage la place conséquente qu'ils méritent. La coopération qui permettra de mettre en articulation les archives écrites disponibles en Europe avec les sources orales et les connaissances archéologiques accumulées en Afrique, dans les Amériques, aux Caraïbes et dans tous les autres territoires ayant connu l'esclavage sera encouragée et favorisée.


Article 3

Une requête en reconnaissance de la traite négrière transatlantique ainsi que de la traite dans l'océan Indien et de l'esclavage comme crime contre l'humanité sera introduite auprès du Conseil de l'Europe, des organisations internationales et de l'Organisation des Nations unies. Cette requête visera également la recherche d'une date commune au plan international pour commémorer l'abolition de la traite négrière et de l'esclavage, sans préjudice des dates commémoratives propres à chacun des départements d'outre-mer.



La loi Taubira, considérée déclarative

"Qui donne déclaration de qqch...

Acte déclaratif.

Verbe déclaratif qui énonce une simple communication (ex. dire, expliquer)"


ET NON COERCITIVE ;

"Par extension, est coercitif ce qui exerce une contrainte, une obligation, ce qui est capable de l'exercer. Contraignant, astreignant, tyrannique, oppressif, despotique, autoritaire..."


TEND À

"Du verbe tendre : Tirer sur (une chose souple ou élastique), de manière à la rendre droite (tension ; tendu).

Déployer en allongeant en tous sens. Recouvrir d'une chose tendue (tenture).

Allonger ou présenter en avançant (une partie du corps). Présenter (qqch.) à qqn...

Donner.Verbe transitif indirect

Tendre à, vers avoir un but, une fin et s'en rapprocher d'une manière délibérée.Tendre à(+ infinitif) avoir tendance à, évoluer de façon à..."


RECONNAÎTRE

"Identifier (qqn, qqch.) à l'aide de la mémoire. Se rappeler. Se souvenir.

Identifier (qqch., qqn) au moyen d'un caractère déjà identifié ou en tant qu'appartenant à une catégorie..."


LE CRIME

que constitue la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l'océan Indien d'une part, et l'esclavage d'autre part, perpétrés à partir du XVème siècle, aux Amériques et aux Caraïbes, dans l'océan Indien et en Europe.

"Infraction grave, que les lois punissent d'une peine afflictive ou infamante

(opposé à contravention ou à délit)

En France, les crimes sont jugés par la cour d'assises.

Crime contre l'humanité acte criminel à l'encontre d'un groupe humain, violant gravement les droits de la personne.

Crime de guerre violation (notamment entraînant mort d'homme) des lois de la guerre.

Assassinat, meurtre.Commettre un crime. Homicide...."


CONTRE

les Populations Africaines, Amérindiennes, Malgaches et Indiennes de l’HUMANITÉ.

"Caractère de ce qui est humain ; nature humaine (opposé à divinité, à animalité).

Sentiment de bienveillance, de compassion envers autrui.

Traiter un coupable avec humanité. Bonté. Pitié. Sensibilité.

L'humain est l'objet, non seulement d'une évolution, mais surtout d'un devenir.

Et l'homme, de par l'ensemble des déterminismes culturels, historiques dont il est tissé et auxquels il contribue par son action, et de par ce qu'il fait de lui-même, participe de ce devenir.

Le concept juridique d'humanité lui-même a pu être entendu « comme embrassant toutes les espèces d'homo sapiens, n'importe laquelle ».

Ainsi défini, ce concept comprend « tous les hommes, femmes et enfants, composant l'humanité tout entière » et correspond à « la notion biologique et physique de l'homme..."


Du Mouvement International pour des Réparations, en Action Pénale à la Cours d’appel de Fort de France, en 2022, un groupement Français de la Caraïbes a été débouté...


Bientôt au Tribunal de Paris où ne pourront être considérés que les demandeurs identifiés après Étude Généalogique, dans cette démarche...


Jusqu’aux Cours de Cassation et de Justice Européenne !


Les Populations actuellement concernées par ces États de faits, gagneraient à faire concrétiser de façon incontestable le rétablissement d’un Ordre Naturel dans l’Administration de la Refondation Nationale Française en commençant par la RESTITUTION définitive des Terres détenues Propriétés Privées en Guyane parmi le Trésor des Finances de la République dirigées à partir du Continent Européen.


"Du verbe restituer : Rendre (une chose dérobée ou retenue indûment).

Didactique : Reconstituer à l'aide de fragments, de documents, etc... "


En rétablissant le bien foncier au profit de tous les ayants droit à L’HUMANITÉ reconnue VICTIME d’atteinte à l’intégrité physique.


"Qui est, en droit français, un droit en vertu duquel chacun a droit au respect de son corps. Le droit à la liberté commençant par le respect de l'intégrité physique, de la dignité et de l'autonomie de la personne humaine. Il a valeur constitutionnelle, d'ordre public..."


Survivants en dépit des effets dévastateurs de la Traite négrière et de l’esclavage...


Dans un Parlement entrainé à débattre, à discuter, à critiquer au sujet d’un crime théoriquement IMPRESCRIPTIBLE.

"Qui ne peut pas être supprimé, enlevé par un délai (prescription).

Que le temps ne peut abolir. Immuable..."




Vers l’ÉMANCIPATION...


Depuis 22 ans maintenant, qu’ils se trouvent placés au Centre de la Reconnaissance du crime commis contre leurs aïeux de par le Monde...


Les Héritiers de Pratiques Ancestrales Terriennes, descendants de la Permaculture en Guyane auront, jusqu’à ce jour, tenter de conserver ce qui constitue leur Droit Naturel immuable, leur existence en osmose avec leur environnement naturel...


Les NÉOGUYANAIS furent autorisés puis encouragés à discourir sans fin à ce propos...Cantonnés, en Résistance...Avec la Liberté, foncièrement possédée, au cœur du débat ou de la critique...


"Du verbe cantonner : Établir, faire séjourner (des troupes) en un lieu.Établir (qqn) d'autorité dans un lieu, dans un état ... "


Toujours Administrée, la Démocratie reste Républicaine en langue Française dans une Territorialisation continuelle...


"La territorialisation étant le fait de s'approprier un territoire d'un point de vue juridique et économique (propriété) et/ou symbolique (sentiment d'appartenance)."


Évidemment, elle participerait Humainement à la Constitution Guyanaise si elle restituait gracieusement le mobile du crime perpétré à l’encontre de ses composantes démunies.


"Du verbe transitif restituer :Rendre quelque chose à son propriétaire légitime."


Elle laisserait ainsi vivre les Descendants de Victimes de Traite et de mise en esclavage.


En rendant la totalité des Terres privatisées par l’État Français alors armé du Code Noir parmi les Peuples Africains, Amérindiens, Malgaches et Indiens...


"Du verbe rendre : Restituer à quelqu'un ce qui lui appartient ou ce qui lui revient de droit.Redonner une qualité, une faculté à quelqu'un qui en a été privé. Amener quelque chose à sa destination première... Faire revenir quelqu'un à un état antérieur."



Encore qu’en Économie de Guerre...


En 2023, il s’agirait d’Évoluer avec Grâce dans le raffinement...


Pour résolument en finir avec les arrangements tragiques et retrouver une stabilité constitutionnelle en Terre de Guyane seule garante de l’assurance d’une Qualité de Soin en termes Culturels ancestraux et résolument pérennes dans la valorisation du droit au Logement ou à l’Alimentation des Humains dans leur secteur géographique.


"Du mot Culture : Ensemble des phénomènes matériels et idéologiques qui caractérisent un groupe ethnique ou une nation, une civilisation, par opposition à un autre groupe ou à une autre nation... "



Plaider lors des discussions menées au Conseil de l'Europe, des organisations internationales et de l'Organisation des Nations unies.


Afin de compenser la ruine perpétrée dans le Bassin de Vie de Populations issues de la Traite et de la mise en esclavage.


En remettant officiellement en Propre la Possession des Terres de Guyane aux Descendants de Victimes de la Traite et de la mise en esclavage.

Leur procurer solennellement le droit d’en jouir et d’en disposer naturellement.

Pour développer une Économie de Vie prospère,selon les valeurs Humaines Fondamentales de la Constitution Guyanaise actuellement maintenue dans un État prolongé d’Économie de Guerre dans le Transhumanisme.

"Une Constitution est un ensemble de textes juridiques qui définit les institutions de l'État et organise leurs relations.

Elle peut aussi rappeler des principes et des droits fondamentaux.

Elle constitue la règle la plus élevée de l'ordre juridique. "







Comments


bottom of page